Le sommeil en été : conseils pour bien vivre vos vacances

Education, Sommeil

La période estivale génère quelques bouleversements sur le sommeil de nos enfants. Je reçois de nombreux messages de parents qui sont inquiets de voir leur enfant repousser l’heure du coucher, ne plus réussir à s’endormir en autonomie ou refuser les siestes.

Je vous fais donc un petit point sommeil et vacances juste avant de partir en congés 😊

Pourquoi le sommeil est-il bouleversé en été ?

Il y a plusieurs causes à ces bouleversements.

L’horloge interne

Tout d’abord, d’un point de vue physiologique, nos rythmes de sommeil sont calibrés par notre horloge biologique. Cette horloge est calibrée par l’alternance jour/nuit en grande partie. Le fait que les journées estivales soient plus longues a une influence directe sur notre heure d’endormissement. La mélatonine étant sécrétée dans la pénombre, il est naturel que notre heure d’endormissement se décale en été. Quand on sait qu’une journée d’hiver dure 8h contre 16h en été cela induit évidemment des modifications de nos rythmes.

Les températures estivales jouent également un rôle dans la perturbation de notre sommeil. Toutes les études le montrent, chaleur et endormissements ne font pas bon ménage. Des températures élevées dans une chambre retardent l’endormissement. A l’inverse, nous dormons mieux en hiver car les températures sont moins élevées.

La modification des rythmes et des routines

L’été est aussi la période des vacances, des apéros, des soirées en famille ou entre amis qui s’éternisent. Nous relâchons la pression et cela fait du bien. Nous sommes moins à cheval sur les horaires et c’est tant mieux. Mais cela induit des modifications de rythmes pour nos enfants, avec des dîner plus tardifs en autre.

De plus, les vacances impliquent souvent des changements de lieux, des déplacements, des changements d’habitudes et de routines. Les enfants sont sensibles à leurs repères et routines et il est parfois compliqué pour eux de s’adapter à tous ces changements durant l’été. Cela ne signifie pas qu’il ne faut rien faire et rester chez soi ! Mais cela permet de comprendre certaines réactions de nos enfants. Il faut parfois plusieurs jours pour qu’un enfant apprivoise un nouveau lieu pour dormir. Et à peine l’a-t-il apprivoisé que nous changeons encore de lieu…pas simple. Certains enfants passent leur été chez eux mais présentent pourtant des difficultés de sommeil. Cela peut être lié aux changements de routines par rapport à l’année.

Des séparations plus difficiles

Enfin, une cause peu connue mais pourtant très importante (surtout chez les petits) est liée à l’absence de séparation. En effet, lorsque l’enfant a un mode de garde ou va à l’école, il vit de nombreuses séparations/retrouvailles dans la journée. En vacances, votre enfant passe toutes ses journées avec vous et cela peut créer une difficulté à accepter les séparations liées au sommeil. Cela peut paraître étrange mais c’est pourtant vrai. Moins votre enfant se sépare de vous, plus il aura d’appréhensions à vivre des séparations. Je le vis actuellement avec ma fille de 15 mois qui est avec mois depuis début juillet et qui réagit beaucoup plus aux séparations qu’avant les vacances. Cela est également lié aux changements de routines abordées plus haut.

A l’inverse un séjour chez papi/mamie de plusieurs jours peut engendrer un besoin de collage aux retrouvailles. Votre enfant chercher à s’assurer que vous êtes bien là et que vous ne partez plus. Le temps de digérer cette séparation, cela peut prendre quelques jours à quelques semaines.

Comment faire ?

Mon premier conseil, et le plus important : ne pas paniquer si votre enfant développe des difficultés de sommeil pendant les vacances. Si vous avez lu le premier paragraphe, vous aurez compris qu’il n’y a rien d’anormal, que c’est même physiologique et que cela reviendra certainement dans l’ordre à la rentrée. Donc inutile de trop lutter, s’énerver ou chercher des solutions. Il vaut mieux laisser passer l’été et voir comment votre enfant évolue une fois que l’été sera passé.

Voici quelques conseils pratiques qui pourront vous aider :

  • Trouver une routine de vacances : même si les journées sont bien remplies, tentez de garder des horaires adaptés aux besoins de votre enfant. Il s’agit de faire des compromis. Par exemple, balades le matin, repas vers 12h et sieste ou temps calme pour tout le monde vers 13h. Votre enfant aura besoin d’au moins une sieste dans un lit au calme en journée.
  • Si vous êtes dans un logement en dur (et non en camping) : pourquoi pas baisser les volets le soir pour favoriser la sécrétion de mélatonine plus tôt.
  • Eviter les gros écarts de rythmes. Un enfant qui se couche un soir sur deux à 23h/minuit aura plus de difficultés à s’endormir vers 21h les autres soirs
  • Evitez les siestes trop longues et trop tardives (pas de sieste après 15h30/16h).
  • Proposez une douche ou un bain frais à votre enfant avant d’aller se coucher pour faire diminuer sa température corporelle
  • Expliquez à votre enfant que ce sont les vacances et que les habitudes changent. Que vous comprenez que ce soit difficile pour lui. Et n’hésitez pas à faire de compromis pour profiter de vos vacances. Si il faut dormir avec votre enfant dans la location de vacances car les couchers sont compliqués ce n’est pas un drame. Les habitudes plus classiques de sommeil reviendront à la rentrée.

J’espère que ces quelques pistes vous aideront ! Le plus important dans tout ça est de profiter de vos vacances et de réussir à relativiser. Je sais combien cela peut être difficile et énergivore lorsqu’un enfant refuse le sommeil. Mais il y a des solutions temporaires comme rester à ses côtés pour qu’il s’endorme, faire des siestes avec lui ou en promenade, l’installer sur un matelas à vos côtés. L’inquiétude principale des parents est d’avoir peur de prendre de mauvaises habitudes. Par expérience, les enfants savent très bien faire la différence entre les vacances et la routine du quotidien. Il sera toujours temps de reposer des règles et des routines à la fin des vacances !

Bel été à vous les supers parents !

Les derniers articles publiés

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?

Infirmière puéricultrice passionnée spécialisée dans le sommeil de l’enfant, maman de trois enfants, je vous parle ici de mon parcours et mes valeurs. "Une approche douce et respectueuse des besoins...

lire plus