Les enfants sont des enfants…rien de nouveau ! Ils vivent leur petite vie à 200 à l’heure et ont souvent bien du mal à se poser.
Tous les parents le savent, l’énergie débordante fait vite place à la nervosité.
Hyper-agitation, colères, pleurs, votre enfant finit par sortir son excès d’émotions d’une façon totalement incontrôlée. Il est dépassé et tout à fait incapable de s’en sortir par lui-même.
Après une journée chargée, un moment de défoulement dans le jardin, ou même une grosse colère, proposez un temps de retour au calme apaisant pour votre enfant.

 

Point d’attention : cela ne sert absolument à rien de proposer ces outils lorsque votre enfant est en pleine crise. Il ne sera pas réceptif et vous ne pourrez pas capter son attention. Proposez ces petits jeux en prévention ou une fois qu’il aura déchargé son trop plein d’émotions. Bientôt un article dédié aux colères et tempêtes émotionnelles.

 

 

La boule de neige (dès 18 mois / 2ans)

 

 

Tout le monde a connu les fameuses boules contenant la neige qui virevolte lorsque on les secouent. Si n’en possédez pas vous pouvez en fabriquer une très simplement. Beaucoup de tutoriels sont disponibles sur le net.

Installez vous avec votre enfant au calme et proposez lui de secouer la boule de toutes ses forces. Puis regardez ensemble la tempête de neige : « c’est la tempête, la pagaille, tout va dans tous les sens, c’est le tonnerre, c’est la colère, on n’y voit plus clair, les émotions volent … » Puis avec une voix posée: « oooh regarde, tout retombe, tout s’apaise, petit à petit tout redevient calme, la tempête est passée, le ciel s’éclaire, la colère s’en va, on respire calmement…tu vois ? »

Vous pouvez recommencer l’exercice plusieurs fois.

Les bénéfices : cela permet à votre enfant de visualiser ce qui peut se passer en lui ( tempête/ retour au calme). Et de focaliser son attention sur ces petits flocons légers qui doucement retombent. Effet apaisant garanti !

 

Le yoga ballon (dès 15 / 18 mois)

 

Les gros ballons de yoga sont de merveilleux outils avec les enfants. Vous pouvez vous en servir de différentes façons :

Lorsque vous voyez que votre enfant est agité, en colère, ou a besoin de décharger un excès d’émotions proposez lui de taper très fort très vite sur le ballon. De toutes ses forces, on tape on tape. Puis taper tout doucement,  tout doux, tout calme,…puis recommencer, de toutes ses forces et alterner plusieurs fois.

Accompagner votre enfant et vivez le jeu avec lui. N’hésitez pas à exagérer l’intonation de votre voix, vos gestes, encouragez le. Lorsque il tape très fort dites lui «  oooooh tu es très fort(e), tu tapes de toutes tes forces !! ». Puis lorsque il  tape doucement chuchotez lui… « tu tapes tout doucement, comme une petite souris, chuuuut… ».

L’exercice peut aussi être fait avec un tambour, un coussin, etc.

Les bénéfices : votre enfant se défoule et décharge sur un objet sans faire mal ou se faire mal. Il expérimente la tension et le relâchement musculaire. Ce qui lui fait prendre conscience qu’il est capable de maîtriser son petit corps. Il comprend qu’il y a des lieux où il peut déverser ses tensions. Ce qui est très rassurant pour lui. D’autant plus que vers 15 mois 2 ans ils ont souvent le besoin de taper car ils ne peuvent pas exprimer leurs émotions avec des mots. 

 

Autre proposition avec le gros ballon (dès 6 mois)

Vous pouvez proposer à votre enfant de s’allonger sur le ventre (ou sur le dos selon ce qu’il préfère) sur le ballon. En le tenant de façon à ce qu’il se sente en sécurité. Vous pouvez lui proposer de se faire tout mou, et de se laisser aller de tout son poids. Faites des petits mouvements d’avant en arrière et sur les côtés, en le berçant. Accompagnez le et rassurez le. Le but est qu’il lâche prise et qu’il se détende grâce au contact du ballon sur tout son corps. Vous pouvez écouter une musique douce, lui chanter une petite comptine, lui parler, et même faire cela sous forme de jeu.

Les bénéfices : votre enfant est en pleine croissance, son petit corps grandit et change presque constamment. Cet exercice lui permet de sentir les limites de son corps . Le contact mou du ballon lui permet de peu à peu détendre les tensions. D’apprendre à lâcher prise, à faire confiance, à se laisser aller…Un vrai moment de relaxation !

 

La paille à bulles ( vers 2 ans)

 

La respiration est un formidable outil de relaxation. Selon l’âge de votre enfant vous pouvez lui proposer de souffler doucement dans un verre d’eau à l’aide d’une paille. Le plus doucement et le plus longtemps possible. Invitez le à faire une pause puis recommencez… Toujours en étant à ses côtés et en le guidant. L’exercice ne doit pas être trop long, quelques respirations profondes suffisent. Seul bémol : vous risquez de voir votre enfant faire des bulles dans son verre à table…;-). Pour les plus grand vous pouvez lui proposer de faire des bulles de savon, le principe est le même.

Les bénéfices : ce jeu lui permet de se concentrer sur sa respiration. Il visualise l’air qu’il expire grâce aux petites bulles qui remontent à la surface. Cela lui permet de réguler l’intensité de son expiration. Une initiation ludique à la sophrologie ! Plus tard, vous pourrez vous passer de la paille et de l’eau.  Votre enfant aura intégré cet outil de respiration et saura s’en servir dans les moments de stress (très pratique à l’école entre autre).

 

Le massage (dès la naissance)

 

Le massage permet la sécrétion d’hormones du bien-être, favorables à l’apaisement des tensions. Installez votre enfant confortablement et proposez lui un petit massage. Ou simplement de lui gratter le dos…un petit moment câlin, au calme, en lui offrant votre présence rien que pour lui ! Pas besoin de techniques sophistiquées, votre enfant savourera le contact sécurisant de vos mains sur sa peau, votre chaleur, votre présence…il n’y a rien de meilleur pour évacuer un trop plein d’émotions.

Les bénéfices : le toucher est un sens très développé chez les tout petits. Lorsque il grandit, votre enfant perd l’habitude d’un contact charnel avec vous. Le massage permet de retrouver ce contact en partageant un moment tendre et sécurisant. Le contact de vos mains l’aident à identifier les limites de son corps, à le sentir et à relâcher les tensions. Les hormones du bien-être et de l’attachement sont sécrétées quasi immédiatement. Une cure d’amour et de tendresse. Parfait avant une sieste !

 

La musique (dès la naissance)

 

 

A tous âge, la musique est un magnifique remède contre la nervosité ! Mettez de la musique aussi souvent que vous le pouvez  à la maison ! Vous verrez votre enfant bouger, danser, se défouler ou simplement s’allonger pour écouter…Vous pouvez d’ailleurs lui mettre un petit lecteur CD ou cassette à sa disposition, il comprendra vite comment l’allumer tout seul ! Une musique douce aura un effet très apaisant après une crise de larmes ou de colère. Vous pouvez d’ailleurs lui fabriquer un petit coin « cocon » avec des gros coussins, ou alors un hamac…un lieu où il se sente bien pour se détendre.

Les bénéfices : les émotions sont exprimées et extériorisées au travers de la musique. Votre enfant écoute, est bercé par les notes. Les rythmes différents invitent tantôt au mouvement, tantôt au calme…Il apprend à écouter, à savourer, sans forcément être dans le faire. Un soin complet à utiliser sans modération.

 

Le jeu (dès les premiers mois)

Le jeu est magique  ! Votre enfant vit, expérimente, s’exprime, apprend, grâce au jeu ! En partageant un moment de jeu avec lui vous entrez dans son monde. Il se sent aimé, écouté, il se sent exister à vos yeux.

Lorsque la tension monte, lorsque vous voyez votre enfant énervé et sous tension, pourquoi ne pas vous offrir un moment de jeu ? Contre toute attente c’est un formidable outil pour apaiser votre enfant. Cela permet de renouer avec lui, de chasser les tensions, de rire et de se détendre ensemble…cela fait un bien fou ! Choisissez un jeu adapté à la situation. Si votre enfant est déjà tout énervé rien ne sert de faire un jeu de chahut ! Encadrez le jeu par votre présence rassurante. Limitez le dans le temps, un jeu a un début et une fin. Ne jamais faire trop durer l’activité au risque de perdre l’attention de l’enfant.

Les bénéfices : vous partagez un moment de complicité avec votre enfant, vous vous mettez à sa hauteur et renforcez son estime. Vous lui offrez un lieu pour décharger ses émotions, en étant entouré et sécurisé. Le rire permet une détente du corps et de l’esprit ! Vous remplissez son réservoir affectif et renforcez les liens d’amour entre vous. Vous vivez un moment de détente et de partage indispensable à son équilibre quotidien.

 

 

Tous ces outils montrent à votre enfant que vous êtes là pour lui. C’est la clé.
Un enfant ne peut gérer seul un trop plein d’émotions. Il a besoin de les déverser. En l’accompagnant avec douceur et empathie vous lui apprenez à accepter ses émotions et à mieux les vivre.
La tendresse et la complicité sont de formidables outils anti-crise. Et si vous ne savez pas quoi faire, restez simplement près de lui, en lui offrant votre présence et vos bras pour un gros câlin.

Découvrez mes articles sur la parentalité, la naissance, le développement psychomoteur et d’autres sujets passionnants sur mon blog